Formation et insertion

Formation et insertion

Activités de formation à des métiers et de fabrication de mobiliers urbains

Dans cet onglet, nous décrivons l’activité telle qu’elle a été étudiée par le Président, Bernard BLANCHAUD.

Le concept est le suivant :

  • L’association recherche un local, prêté par une Collectivité ou loué à condition qu’une subvention de fonctionnement soit accordée,
  • L’association recherche du matériel et des équipements en rapport avec le travail du bois,
  • Des adhérents bénévoles, anciens professionnels dans le domaine du travail du bois ou des métiers connexes, dispenseront des cours manuels et ils formeront de futurs spécialistes,
  • L’association collaborera avec les services du PLIE Nord-Essonne (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi), de Pôle-Emploi et le CD91 par l’intermédiaire de son Plan Départemental d’insertion (PDI) qui sélectionneront et enverront les bénéficiaires,
  • Les activités et les formations correspondantes seront :
    • Bureau d’études : les élèves apprendront à concevoir et à dessiner des objets et équipements,
    • Fabrication ; les élèves apprendront le travail du bois, de sa découpe, son perçage, ses assemblages, sa finition, etc.
    • Marketing et commercialisation : les élèves apprendront à concevoir un plan marketing simple afin de commercialiser les équipements fabriqués,
    • Secrétariat et aide-comptabilité : les élèves apprendront tous les aspects de ces activités.

Un ou plusieurs salariés seront nécessaires afin d’assurer une présence permanente, un encadrement et une gestion professionnelle de la structure.

Les équipements qui seront fabriqués seront du mobilier de confort (bancs, banquettes, chaises, etc.) et de confort (corbeilles, bacs, etc.).

Les prospects seront aussi bien les particuliers, les entreprises (afin d’équiper leurs espaces verts) que les collectivités (afin d’équiper leurs voiries, parcs et espaces verts).

Un mode de commercialisation original pourrait être copié sur le modèle Anglo-saxon, à savoir : dans ces Pays, des familles se portent acquéreurs de mobiliers qu’elles offrent et mettent à disposition des collectivités. En contre partie d’un avantage fiscal (à vérifier) une plaque indiquant leur don est apposé sur le mobilier.

Dans le même ordre d’idée, une souscription sur l’ensemble du territoire Nord-Essonnien pourrait être lancée (démarche qui serait effectuée par les élèves) afin de recueillir des fonds pour assurer la viabilité de l’activité.

Remarque : le Président de l’association exerçant, notamment, une activité de représentation de mobiliers urbains à destination des collectivités locales, son expérience et son savoir-faire serait un plus pour la crédibilité auprès de institutions qui aideront au lancement de l’activité.