Association Citoyenne Apolitique

Mouvement collectif de réflexion et d'initiatives Citoyennes
Unis et citoyens, l'urgence d'agir ...

Liste des dysfonctionnements

Urbanisme, cadre de vie et déficit de logements sociaux

La Ville de Savigny-sur-Orge ne possède pas assez de logements sociaux en regard de la loi.

La ville s’acquitte d’une amende annuelle de 250.000 euros.

De nombreuses autres villes, dans le même cas, font appel aux services de l’Agence ………………..

Vu l’état désastreux et honteux de la Grande rue, pourquoi ne fait t’on pas appel à ses services ?

Ses compétences :

  • Elle rentre en contact avec les propriétaires,
  • Elle effectue les démarches d’expropriation,
  • Elle agit jusqu’à ce que la totalité du périmètre convenu lui appartienne,
  • Elle cède l’ensemble des terrains à des promoteurs agréés par la Mairie.

Covoiturage

Une aire dédiée au covoiturage est implantée rue Charles Mossler à SAVIGNY.

Bernard BLANCHAUD, le Président de l’association, a occupé la charge des transports et du plan local des déplacements depuis Avril 2014 jusqu’au 30 Septembre 2015, date à laquelle le Maire lui a brutalement retiré sa délégation.

De nombreuses recherches d’informations ainsi que des démarches ont été entreprises fin 2014 et courant 2015 auprès des organismes et institutions spécialisées.

Le Conseil Départemental de l’Essonne (CD91) a répondu favorablement à la demande de la ville afin de pouvoir bénéficier d’un service accompagné d’une aide financière.

Courant 2015, une aire dédiée au covoiturage a été aménagée avec 3 places identifiées par du marquage au sol et un panneau d’informations.

REMARQUES IMPORTANTES :

  • L’aire de covoiturage de la rue Charles Mossler n’a rien couté aux Saviniens,
  • Bernard BLANCHAUD avait recommandé deux autres possibilités d’aménagements, près de la gare ou près de l’Hôtel de Ville, mais Eric MEHLHORN, le Maire, a arbitrairement décidé de l’emplacement actuel. Il faut préciser que les services en charge au sein du CD91 et des autres organises spécialisés recommandent d’implanter les aires sur des axes passants ou dans des zones commerciales achalandées, pas à des endroits excentrés et dissimulés !
  • Le CD91 met à notre disposition un site internet dédié afin que les chauffeurs et les passagers puissent rentrer en contact et se mettre d’accord sur le trajets et sur les horaires.
  • Bernard BLANCHAUD avait préconisé qu’un plan de communication soit mis en place à destination de l’ensemble de la population mais, malgré plusieurs relances, rien n’a été fait, ni sur le site internet de la ville, ni par voie d’affichages.

Dans le même ordre d’idées, Bernard BLANCHAUD avait expliqué et argumenté auprès du Maire au sujet d’autres systèmes de déplacements alternatifs à l’utilisation des voitures personnelles, à savoir :

  • Navette citoyenne : un service de navette est organisé et géré par une association avec le concours de conducteurs bénévoles.
  • Auto-stop partagé : des piétons et des chauffeurs d’automobiles s’identifient en mairie ; des points d’attente et de rencontre sont aménagés (simple panneau) ; les chauffeurs s’arrêtent dés qu’ils voient des piétons identifiés qui attendent.

Le Maire avait dit qu’il n’était pas convaincu ni motivé pour le faire ! 

Fonctionnement et cumul

Des élus sont cumulards et on peut être certain que c’est au détriment de l’intérêt général.

Pourquoi certains élus sont les représentants de la Ville dans autant d’organismes alors que de nombreux conseillers municipaux n’ont aucune charge ?

Prenons un exemple sans que cela soit une attaque personnelle contre la personne  : Mr Daniel GUETTO est maire-adjoint en charge du monde combattant, des affaires sociales et du handicap.

Rendez-vous compte de ce que cela inclut comme domaines différents et variés.

Il s’occupe également du C.C.A.S (budget supérieur au M d’euros), de l’ASSAD  et de l’épicerie sociale.

En qualité de conseiller municipal et d’adjoint, il fait partie des commissions municipales suivantes :

  • Membre de la commission des « Finances »,
  • Membre de la commission  des « Affaires générales »,
  • Membre de la commission « Sécurité et transports »,
  • Membre de la commission « Social »  dont il est le Vice-président (NDLR : Président de fait)

Il est également membre de la commission consultative des services publics locaux et représentant de la ville au sein du conseil d’administration de l’EHPAD de Charaintru.

En début de mandat, le Maire lui a demandé de rejoindre le syndicat de l’Orge (SIVOA) et de « prendre » une Vice-présidence (NDLR : je précise « prendre » car quelques coups de téléphone font comprendre au candidat à la Présidence, qui est certain de l’emporter suite aux arrangements déjà convenus, qu’il n’a pas trop le choix). Mr GUETTO est de ce fait Vice-président en charge de « Hydraulique – Rivière – Prévention des inondations ». Il assiste donc aux réunions du Bureau, aux AG mais il est également président de la commission ad’hoc : il prépare les commissions, les anime et valide les CR ;

Mais Mr Daniel GUETTO est également un des 5 représentants de la Ville au sein de l’EPT 12 et de ce fait il doit faire partie de commissions diverses. Il est délégué suppléant auprès du syndicat de l’Yvette (SIAHVY) et du syndicat mixte pour l’électricité et le gaz (SMOYS), membre du conseil de surveillance du centre hospitalier de Juvisy,

Lors du conseil municipal, le Maire l’a désigné (NDLR je précise que c’est le Maire qui l’a désigné et non pas Mr GUETTO qui s’est porté candidat car c’est comme cela que ça fonctionne) en qualité de représentant de la ville au sein de la Mission locale nord Essonne.

Questions :

  • Comment voulez-vous qu’une personne « normale » puisse effectuer un travail sérieux et responsable avec autant de charges ?
  • Comment voulez-vous que cette personne puisse apporter de la valeur ajoutée à son action ?
  • Pourquoi ne confie t’on pas des charges à des élus qui n’en ont absolument aucune ?
  • Pourquoi ne fait t’on pas confiance à des conseillers municipaux (NDLR que l’on a été bien content de trouver pour les mettre sur la liste) et fait t’on confiance à une personne qui ne pourra pas consacrer toute son énergie au vu de la diversité et de l’ampleur des différentes tâches ?

Liste des charges connues à ce jour d’un membre de la majorité du Conseil municipal :

  • Ville de Savigny-sur-Orge

-        4ème adjoint au Maire de Savigny-sur-Orge en charge des Affaires social, du Monde combattant et du Handicap »

-        Vice-président de la commission des affaires sociales

-        Membre de 3 autres commissions

-        Membre du conseil d’administration de l’EHPAD de Charaintru

-        Président du Centre communal d’action sociale (CCAS)

-        Membre de l’épicerie sociale

-        Membre de l’Association Savinienne de soins à domicile (ASSAD)

-        Membre de la Mission locale nord Essonne

-        NDLR : et surement d’autres charges

  • Syndicat de l’Orge (ex-SIVOA)

-        Vice-président du syndicat de l’Orge

-        Membre du bureau directeur du syndicat de l’Orge

-        Président de la commission « Hydraulique, Rivière et Prévention des inondations »

  • Etablissement public territorial N°12 (EPT 12)

-        Conseiller territorial

-        Membre du conseil de surveillance du centre hospitalier de Juvisy

-        Délégué suppléant au syndicat de l’Yvette (SIAHVY)

-        Délégué suppléant au syndicat mixte de l’électricité et du gaz (SMOYS)

-        NDLR : Peut-être et surement membre de commission (s)

TROP ! Aucune personne, quelles que soient ses capacités de travail ne peut sérieusement assimiler des informations aussi diverses pour effectuer un travail constructif et responsable !

A côté de cela, il y a de très nombreux conseillers municipaux qui n’ont aucune charge… Soit ils en sont satisfaits et très heureux, soit ils le regrettent mais ne font rien pour changer les choses de peur de « froisser » le Maire !

Autre problème : les commissions se réunissent épisodiquement mais avec un seul et unique objectif qui est de valider ce qui a été décidé par une seule personne (l’élu en charge) sans jamais profiter de l’intelligence collective…  Au contraire, il faudrait que les membres des commissions réfléchissent, étudient et élaborent des projets dans lesquels ils seraient investis et parties prenantes. Fi ! L’élu en charge sait tout et il n’a besoin de personne. 

Déplacements à vélos

Lors de la dernière réunion du quartier « Gâtines – Clair village », un habitant à posé la question suivante :

  • « Monsieur le Maire, puisque tout s’accorde à dire que des problèmes liés à l’utilisation des voitures personnelles engendrent des soucis de stationnement, de vitesse, etc. qu’est-ce que vous comptez faire afin de promouvoir et de faciliter l’utilisation du vélo comme mode alternatif de déplacement ?
  • Réponse du Maire : « Lorsque nous créerons une nouvelle gare routière passage Sainte-Séverine, la SNCF s’engagera à créer un garage à vélo sur le modèle de ceux qui existent déjà près des gares importantes ».

A mon avis, et je ne suis pas le seul à le penser, ce n’est pas une réponse responsable ni constructive de la part du Mire d’une commune. Cette réponse est vide de tout contenu positif et prospectif.

Il aurait fallu qu’il dise, par exemple :

  • Nous allons étudier la possibilité d’aménager des couloirs pour les vélos, avec des limitations de vitesses pour les automobiles,
  • Nous allons implanter des range-vélos au pied des bâtiments et dans les équipements publics qui reçoivent du public ainsi que près de s écoles et des zones commerciales,
  • Nous allons initier des journées de découvertes de la Ville à vélos afin d’habituer les automobilistes à cohabiter avec les vélos,
  • Nous allons étudier un système de transports des vélos de la gare jusque sur le plateau aux heures de pointes du soir,
  • Nous allons  négocier des tarifs avantageux en cas de groupement de commandes pour des vélos avec une assistance électrique,
  • Etc.

Muret dangereux

Place du 19 mars 1962 : il ya environ 3 mois, un administré m’a signalé un accident corporel dont a été victime une personne âgée.

A proximité du bureau de la poste annexe, se trouve un muret avec une pente inclinée.

Le jour où l’accident s’est produit, des feuilles mortes s’étaient accumulées au niveau de la jonction du muret avec le sol.

La personne âgée qui marchait n’a pas vu l’obstacle, elle est tombée et elle s’est cassé la hanche !

J’ai pris une photo que j’ai envoyée à la direction des services techniques en expliquant le problème et en suggérant d’implanter un potelet.