Association Citoyenne Apolitique

Mouvement collectif de réflexion et d'initiatives Citoyennes
Unis et citoyens, l'urgence d'agir ...

Liste des dysfonctionnements

Plan pluriannuel d'investissements du Maire

A l’occasion du dernier Conseil municipal, le Maire et les élus de sa majorité ont présenté leur programme d’investissements pour la période 2017 à 2020, comprenant :

  • Matériel informatique,

  • Achats de véhicules,

  • Entretien et réparation des bâtiments publics,

  • Entretien et réparation des équipements sportifs,

  • Entretien et réparation du parc des sports,

  • Mise en accessibilité des bâtiments publics pour les personnes à mobilité réduite,

  • Rénovation urbaine de Grand Vaux,

  • Rénovation des cours d’écoles,

  • Entretien et réparation des bâtiments scolaires,

  • Remplacement des façades de l’école Kennedy,

  • Réhabilitation complète de l’école F. Buisson

A la fin de l’année 2013 et au début de l’année 2014, le noyau dur de l’équipe de campagne d’Eric Mehlhorn s’est réunir et s’est concertée à plusieurs occasion afin de recenser et de lister les investissements à réaliser.

Cette petite équipe était constituée de :

  • Nadège ACHTERGAELLE,

  • Joëlle EUGENE,

  • Anne-Marie GERARD,

  • Sébastien BENETEAU,

  • Bernard BLANCHAUD,

  • Daniel GUETTO,

  • Eric MEHLHORN.

Parmi les très nombreux projets nécessaires afin, notamment, de répondre à intérêt général et, recréer le lien social et redonner vie au tissu économique de notre commune, certains ont été choisis afin de figurer dans le « programme du candidat ».

Hormis ces quelques « projets vendeurs », dixit Eric MEHLHORN, jamais, il n’a été décidé de faire abstraction des autres !

Voici la liste presque exhaustive :

  • Aménagements pour les malvoyants et les malentendants,

  • Salle de sport à Grand-Vaux,

  • Aménagements de la Vanne des eaux,

  • Création d’un espace commun pour les associations caritatives afin de créer une synergie et pour pouvoir implanter les Restos du cœur,

  • Résidence étudiante dans le quartier de la gare,

  • Ludothèque,

  • Eclairage public au-dessus des passages piétons,

  • Point d’information jeunesse,

  • Aménagement de zones dédiées aux loisirs, à la détente et à la promenade avec requalification des lieux déclassés ou abimés,

  • Une halte garderie pour augmenter les places d’accueil ave une implantation possible à Grand-Vaux,

  • Un studio d’enregistrement pour les groupes musicaux de notre commune,

  • La réouverture du cinéma,

  • Une pépinière d’entreprises,

  • Un ensemble de salles polyvalentes afin d’organiser des salons, des manifestations, des rencontres sportives, des spectacles,

  • Un lieu unique d’accueil couplé à une maison des associations,

  • Une maison médicale,

  • L’entretien des trottoirs,

  • De la vidéosurveillance accrue.

Quand on vous dit, avec d’autres élus de l’ex-majorité et de l’opposition que le Maire décide seul et sans concertation, ce n’est pas un mensonge.

Non seulement, il n’a pas permis à l’ensemble des élus de sa majorité de choisir les investissements d’avenir pour notre ville, mais il a également tenu dans l’ignorance l’ensemble des saviniens qui sont mis devant le fait accompli.

« Saviniennes, Saviniens, votre avis et vos priorités ne nous intéressent pas ! » semblent leur dire le Maire et les élus qui composent sa majorité silencieuse et inactive.

Votre serviteur, Bernard BLANCHAUD, a participé activement à la campagne et il a permis l’élection d’une équipe, fort de nombreuses promesses enthousiasmantes….

Or, il a vite compris que le Maire avait décidé de diriger, presque seul, avec son directeur de cabinet, un collaborateur salarié de passage (NDLR : les Dir Cab sont toujours de passage et leur carrière est jalonnée d’emplois dans de très nombreuses collectivités) et avec un ou deux élus très désireux de se construire une carrière politique.

Aujourd’hui juste après la tenue du Conseil municipal pendant lequel nous avons tous été informés des projets d’avenir du Maire, que constatons-nous :

  • Aucune des promesses de campagnes ne seront tenues,

  • Pire, il a fermé la halte-garderie alors qu’ll promettait de construire une crèche supplémentaire : c’est une double peine pour les parents, mais il est vrai qu’il croyait que le futur RAM remplacerait avantageusement la halte garderie (!)

  • Aucun nouveau service et aucunes nouvelles offres ne verront le jour sous son mandat.

Bien entendu, l’argument financier est très important.

Le plan pluriannuel d’investissement (PPI) du Maire se chiffre à environ 23.600.000€, soit environ 6 M€ par an pendant 4 ans.

Bernard BLANCHAUD estime que ce PPI pourrait être porté à 32M€, soit environ 8M€ par an.

En effet, comment va-t-il ou allons-nous financer ces recettes ?

  • L’autofinancement : c’est –à-dire la différence positive entre les recettes et des dépenses de fonctionnement augmentées des amortissements.

  • L’emprunt,

  • Les subventions.

Le PPI présenté en dépenses n’est pas accompagné du document qui prévoit et estime les recettes !

De ce fait, on ne peut pas se rendre compte des différentiels année par année.

Moi, j’ajouterai les suggestions suivantes :

  • La participation importante de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre dans le cas de projets intercommunaux,

  • La participation importante de la Métropole du Grand Paris dans le cas de grands projets,

  • Les aides et les subventions de l’Europe, de l’ADEME et d’autres organismes dans le cas de projets entrant dans les champs retenus comme les déplacements doux, les énergies renouvelables, etc.

  • La recherche d’importantes économies de fonctionnement (la liste est longue),

  • La recherche importante de nouvelles recettes de fonctionnement (la liste est également longue),

  • La vente d’une faible partie du patrimoine municipal qui ne constitue pas de réserve foncière (ce qui permettrait également de diminuer les recettes de fonctionnement),

  • Le crowdfunding

Il est très surprenant que l’augmentation de la taxe foncière intervenue dés 2016 que l’augmentation de la taxe d’habitation, que le Maire et son équipe ont voté en 2016 mais qui ne prendra effet que cette année, ne permette pas de prévoir des projets d’utilité prioritaires tels qu’une crèche, une pépinière d’entreprises, etc.

Dernière remarque et critique ; lors de la présentation du compte administratif de l’exercice 2015, le Maire a annoncé un excédent cumulé de plus de 3,4M€.

Compte-tenu des nouvelles recettes fiscales (dues à la hausse de la fiscalité locale), j’estime que l’excédent cumulé à fin 2016 devrait avoisiner les 5M€.

Pourquoi des projets peu couteux ne sont t’ils pas mis en place afin d’améliorer le quotidien des Saviniens ? Pourquoi ne se passe-t-il rien ?

Le Maire, son équipe d’adjoints et ses autres élus majoritaires ne font pas le travail qu’on attend d’eux !

Catégorie :