Liste des dysfonctionnements

Grand Vaux graves incidents au gymnase Douillet le 28 mai 2016

A l’attention de Sébastien BENETEAU, ex-adjoint au Maire en charge de la jeunesse et des sports, et de Mathieu FLOWER son successeur dans la charge. Copies aux membres de la commission de la jeunesse et des sports.

Depuis samedi 28 mai dernier, je cherche des explications aux déferlements de violences qui se sont produites et que je pensais « gratuites ».

A l’occasion de nombreux échanges et entretiens, il m’a été suggéré de me rappeler les raisons qui avaient poussé certains jeunes à incendier le gymnase Saint-Exupéry le 13 octobre 2002, à savoir :

Les jeunes du quartier demandaient avec insistance à pouvoir utiliser le gymnase lorsqu’il était inoccupé.

Au hasard de mes discussions, il m’a été rapporté que des demandes identiques avaient été formulées auprès de vous deux.

Les jeunes auraient exprimé leur souhait de pouvoir pratiquer du football en salle et vous auriez refusé sous le seul prétexte que le sol sportif n’était pas adapté.

Si cela s’avérait vrai, c’est extrêmement grave et vous pourriez porter une part de responsabilité très importante dans la montée de la violence.

Lorsque j’étais le conseiller sportif de feu Jean MARSAUDON, nous avions rencontré les jeunes de Grand-Vaux et nous leur avions précisé ceci :

« Si plusieurs d’entre vous suivent une formation et obtiennent un diplôme, soit fédéral, soit d’Etat, vous pourriez obtenir des créneaux et encadrer des activités sportives, dont le football en salle. »

En leur expliquant le bien fondé de sa démarche vis-à-vis des assurances et le rôle pédagogique d’un animateur diplômé, Jean MARSAUDON n’avait pas fermé la porte !

D’autre part, il n’avait pas utilisé des motifs fallacieux comme vous l’auriez fait en précisant que le sol du gymnase Douillet n’est pas adapté et qu’il ne supporterait pas la pratique du football en salle.

En effet, le football en salle se pratique avec un ballon en mousse de haute densité et, de ce fait, il ne cause pas de dégâts, ni pour le sol, ni pour les murs.

Le fait de leur mentir et de ne leur laisser aucun espoir constitue une des raisons de leur frustration et de leur courroux.

J’en viens à vous suggérer que, dans le cadre de la rénovation du quartier qui va s’étaler sur une période d’environ 10 ans, un emploi aidé soit recruté, disposant de diplômes sportifs voire d’éducateur de rue en complément, afin d’organiser et d’encadrer des séances sportives pour toutes les catégories d’âges dans le gymnase David Douillet lorsque ce dernier est inoccupé par les scolaires et les associations.

Tout ce qui est arrivé aurait peut-être pu être évité si Eric MEHLHORN avait nommé un adjoint e charge des sports disposant de l’expérience, des compétences, du vécu et de la culture indispensable afin d’exercer sérieusement cette charge.

J’espère que des incidents plus graves ne se reproduiront pas et que vous saurez mettre en place des actions allant dans l’intérêt général.

Ce matin, samedi 11 juin, en quittant la réunion du quartier de Grand-Vaux et en me rendant dans le gymnase Douillet, j’ai remarqué les nombreux gabions qui ont été posés le long du parking du gymnase. Ces gabions viennent de l’extrémité de la rue des Rossays et ils ont été transférés afin de permettre la circulation des engins de chantier. Des jeunes ont été aperçus en train de rôder autour des gabions et il suffirait qu’ils amènent une pince coupante pour disposer de nombreux projectiles à balancer sur les fenêtres du gymnase et du dojo. Quelle mauvaise idée !

Bonne réception et à toutes fins utiles. .

Bernard BLANCHAUD

Conseiller municipal

Ex-Vice-président du COS, Président du C.O. Savigny Handball et Conseiller sportif de feu le Député-maire jean MARSAUDON.

Chargé d’affaires dans le domaine des équipements sportifs de proximité auprès des Collectivités locales.

De : Bernard [mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.] Envoyé : lundi 30 mai 2016 15:20 Objet : Graves incidents au gymnase David Douillet samedi 28 mai 2016

A l’attention de l’ensemble des élus et conseillers municipaux majoritaires de la Ville de SAVIGNY-SUR-ORGE

Mesdames, Messieurs,

Samedi 28 mai dernier une rencontre du Championnat de France de handball se déroulait dans le gymnase Douillet (au Pré des Houches ou rue Georges Clémenceau pour celles et ceux qui ne connaissent pas) en présence d’environ plus de 200 spectateurs.

J’étais présent du début jusqu’à la fin.

A la fin de la rencontre, soit aux alentours de 22h15, un groupe d’environ 15 à 20 jeunes (à priori tous mineurs) est arrivé, avec cagoules et masques, et ils ont pénétré dans l’équipement avec des intentions belliqueuses non dissimulées.

Ils s’en sont pris physiquement aux personnes et aux biens et étant extrêmement violents !

Plusieurs personnes ont été agressées physiquement (dont 2 joueurs qui ont été soignés sur place par les pompiers et 1 femme, sur le parking, qui aurait porté plainte) et des détériorations ont été faites (portes vitrées cassées, poubelles renversées, etc.).

Les agresseurs se sont servis de bouteilles en verre pour frapper ainsi que de tout ce qui leur passait sous la main (bouts de fer, de bois, etc.).

J’ai immédiatement contacté la police Nationale (les gardiens de l’équipement l’ont fait également) qui est intervenue relativement rapidement avec 4 voitures de la BAC (brigade anti-criminalité), 2 voitures de la police Nationale et un camion de pompiers s’est joint à eux du fait des blessés.

Sachez que la majorité des délinquants ont été identifiés grâce à des témoignages :  la BAC les connait individuellement, avec leurs noms et leurs prénoms, car ils sont récidivistes.

D’après les gardiens qui les connaissent car ils viennent régulièrement, principalement les vendredis et/ou les samedis, leur comportement est en train de prendre une tournure de plus en plus violente ; et ils s’attendent au pire.

Ce matin, j’ai fait part de nombreuses et différente suggestions à Daniel JAUGEAS, adjoint en charge de la sécurité, et à Stéphane DURAND, le DGS, afin d’améliorer la sécurité des personnes, et notamment celle des gardiens qui sont en première ligne et qui représentent l’autorité, et de l’équipement (le précédent gymnase avait été incendié par des jeunes du quartier qui voulaient se  l’accaparer, le gymnase étant sur « leur » territoire) : caméras, gardiens en binômes pour les fermetures des portes, système déclencheur d’alarme, société de gardiennage, etc..  

Je profite du présent courriel pour vous demander de bien vouloir vous impliquer personnellement dans la vie de votre commune, et de ce quartier plus précisément, et d’aller sur le terrain dans cette période à venir qui va être délicate compte tenu de la manifestation suivante à venir.

Samedi 11 juin prochain, l’association de handball va organiser les finales des challenges et coupes de l’Essonne,

Plus de 20 rencontres avec 40 équipes (des tous petits de 6 ans jusqu’aux séniors) vont se dérouler,

De très nombreux joueurs, entraîneurs, dirigeants,  accompagnateurs, parents et sympathisants sont attendus (plus de 6 à 700 personnes),

En outre, les 400 adhérents du club viendront également ainsi que les nombreux dirigeants et bénévoles qui assureront la gestion de la manifestation d’envergure Départementale,  

Les compétitions débuteront dés la matin et dureront toute la journée.

Compte tenu des évènements susmentionnés, et du fait du risque très important que cela se reproduise à cette occasion, je vous suggère de vous organiser de manière à venir – à tour de rôles - afin d’assurer une présence d’élus et de montrer à la population votre engagement et votre responsabilité à leur côté et sur le terrain !

Je vais effectuer une démarche similaire auprès des responsables des maisons de quartiers car ces derniers connaissent mieux que quiconque les habitants et j’espère qu’ils sauront trouver les mots pour apaiser les esprits surchauffés. 

Samedi soir dernier, il y avait de très nombreux enfants avec leurs parents et ils ont paniqué pensant qu’il s’agissait d’un attentat. Depuis hier il y a beaucoup de témoignages de personnes précisant que des enfants sont traumatisés et ils pensent même ne plus jamais revenir dans ce gymnase afin de poursuivre l’apprentissage et la pratique du handball notamment (d’autres activités sportives se déroulent dans le gymnase et dans le dojo attenant).

Bonne réception.

Citoyennement.

Bernard BLANCHAUD

Conseiller municipal

Ex-Président du C.O. HANDBALL

PS : lorsque vous viendrez, n’hésitez pas à mettre votre insigne d’élu de la République.

Catégorie :