Actualités

SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS

SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS SPORTIVES : UNE USINE A GAZ CONTRE PRODUCTIVE

La réforme de la répartition des subventions aux associations sportives devait permettre plus d’équité et de transparence. Cela a engendré de très nombreux critères tels que le projet associatif, le projet sportif, les effectifs, la mixité, les compétitions, l’encadrement, l’implication dans la vie municipale, etc.

Hier soir, lors de la commission municipale en charge des sports, Bernard BLANCHAUD a posé plusieurs questions dont celle-ci :

  • Le tableau que vous nous fournissez mentionne les subventions de fonctionnement qui étaient accordées en 2019 ainsi que celle qui vont être accordées en 2020. Ne manque t’il pas une colonne avec les montants demandés par les associations ?

La réponse a de quoi surprendre : les associations n’ont rien à demander car c’est le système de la critérisation qui détermine le montant de la subvention qu’elles vont percevoir.

Nouvelle question :

  • D’après ce que vous dites, une association qui n’a pas de besoins financiers, puisque ses ressources propres suffisent afin d’assurer son fonctionnement, va néanmoins recevoir une subvention puisque vous dites qu’elle y a droit et alors qu’elle n’a rien demandé ?

Réponse : oui, c’est exactement cela.

Cela devient presque absurde car une association qui souhaite se développer, accroître ses activités, recruter et former des encadrants, accueillir plus de licenciés, organiser des actions ponctuelles, etc. va avoir des besoins de financement que ce système ne permet pas.

Nous aurions souhaité avoir une copie des comptes financiers de toutes les associations sportives (et autres) afin de pouvoir juger par nous-mêmes de l’état des finances (recettes, dépenses, placements financiers, etc.).

Pour conclure, l’association ASLS Musculation qui a dû fermer ses portes pendant un an suite à une décision arbitraire et unilatérale du maire, Eric MEHLHORN, et qui a récemment ré-ouvert des portes n’a pas été en droit de demander une subvention de fonctionnement car un des critères est « Une année d’activité est nécessaire afin de pouvoir effectuer une demande » !

DECIDEMMENT LES DERIVES FINANCIERES CONTINUENT

DECIDEMENT, LES DERIVES FINANCIERES CONTINUENT ET ON NE DEMANDE TOUJOURS PAS L’AVIS AUX SAVINIENS !

Après le chantier de l’école Buisson qui est passé de 6,5 M€ à 10,9 M€ soit +69%, les vestiaires du football et le clubhouse de l’athlétisme et football qui sont passés de 0,8 M€ à 1,5 M€ soit +87,5% voila le tour d’un autre projet :

Le maire a eut subitement l’idée de lancer le projet de construction d’une maison des associations sportives qui accueillerait également le service des sports.

Lieu : à l’entrée du stade Jean Moulin, à la place de la maison du gardien qui sera détruite et non remplacée puisque seule une loge est prévue.

Début 2019, le projet s’élevait à 1,13 M€ et maintenant le maire veut faire voter un montant de 2,1 M€ soit +86% sans aucune explication !

Si l’on prend ces seuls 3 projets, nous sommes passés de 8,43 M€ à 14,5 M€ soit +6 M€ soit +72% !

Nous sommes contre ce projet pour plusieurs raisons :

  • Plusieurs associations sportives disposent déjà d’installations faisant offices de bureaux, de salles de réunions, d’espaces de convivialité et elles ne viendront pas !
  • Notre projet prévoit de réunir TOUTES les associations Saviniennes et non pas seulement une catégorie !
  • Le stationnement est très compliqué dans ce quartier !
  • Les moyens d’accès se militent aux voitures particulières : Pas de transports en commun et pas de couloirs cyclables.
  • Autres raisons : ce n’est pas LA priorité alors que tant d’autres équipements publics font défauts.

Le maire, Eric MEHLHORN, reproduit, sans intelligence, une situation qu’il a dernièrement connu :

  • en 2013, la maire précédente avait lancé les études d’une piscine et elle avait commencé à contracter avec des entreprises SANS que jamais il n’y ait eu une consultation publique afin de connaitre l’avis des Saviniens (NDLR : nous pensons savoir qu’ils étaient pour un tel équipement mais contre une hausse considérable des impôts pour le financer les quelques 14 M€ sans aucune aide extérieure et pour payer, chaque année, les frais de fonctionnement estimés à environ 1 M€ : le maire a fermé La Savinière pour moins que cela),
  •  
  • Début 2014, le maire actuel, Eric MEHLHORN, avait mis fin à tous les contrats et il avait abandonné le projet NON SANS l’inscrire dans ses promesses électorales. Le cout estimé des études payées et des pénalités pour les annulations des commandes se situe entre 0,9 et 1 M€.

Lorsque la liste « SAVINIENS, DEMAIN VOUS APPARTIENT » aura gagné les élections municipales, nous organiserons très rapidement des réunions d’information, des consultations et des concertations au cours desquelles les Saviniens décideront de leurs priorités d’investissements puis nous co-construisions les projets ensemble.

C’est cela L’INTELLIGENCE COLLECTIVE et LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE.

PERSONNEL COMMUNAL, EST-CE BIEN NORMAL ?

PERSONNEL COMMUNAL : EST-CE BIEN NORMAL ?

La direction des services de la mairie, et le maire car il ne peut pas ne pas être informé et avoir donné son aval, ont demandé à une partie des 24 agents communaux bénéficiant de la gratuité d’un logement par nécessité absolue de service et d’un contrat de travail le stipulant, d’effectuer des heures de travail qui ne seront pas rémunérées !

Est-ce bien légal ? Dans le cas ou une partie du loyer devrait être payé, il est plus aisé de le facturer plutôt que de demander cela car qu’ne sera-t-il en cas d’accident pendant les heures de travail effectuées gratuitement ?

Certaines des 57 ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisées des Ecoles Maternelles) soit 12 d’entre elles signent, chaque année, un CDD de 10 mois et pour, au moins l’une d’entre elles, cela fait 18 années consécutives !  Bien entendu, chaque année l’affectation change afin que cela ne soit pas assimilé à un remplacement d’un poste vacant.

18 années, rendez-vous compte… Et ces personnes n’ont pas droit à tous les avantages de cette catégorie de personnel, pas de salaire en juillet et en août, etc. Elles ne sont même pas invitées lorsque des fêtes ou des repas sont organisés.

Pire, chaque matin, les 12 ATSEM contractuelles attendent qu’il soit environ 9h30 afin de savoir où elles vont être affectées et où elles vont devoir se rendre… Parfois même le lieu d’affectation change lorsqu’elles se trouvent dans les transports en commun.

Est-ce bien légal et pour le moins humain car qui accepterait cette situation plus que précaire ?

Et ce n’est pas fini, la suite une prochaine fois.

EFFECTIFS COMMUNAUX EN DECEMBRE 2019

EFFECTIFS COMMUNAUX EN DECEMBRE 2019

La dernière liste que nous venons de recevoir fait état des effectifs suivants dans chaque filière.

Cabinet du maire : 3

Communication : 10

Imprimerie : 3

Police municipale : 15

Direction générale des services : 2

Juridique : 8

Personnel : 10

Ressources, finances, régie, informatique, archives : 17

Logement : 2

Affaires générales dont état civil : 15

Cimetières : 3

Agents d’entretien et de restauration : 79

Agents spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) : 57

Divers restauration : 5

Scolaire : 56

Périscolaire : 41

Urbanisme : 7

Services techniques, bâtiments : 38

Espaces verts : 33

Transports, garage : 17

Culture : 20

Sport : 36

A noter que la collectivité doit préalablement créer un poste avant de le pouvoir. Ainsi 497 postes sont créés à ce jour et 474 sont pourvus actuellement dont 42 contractuels et 10 à temps non complet, en attente de recrutements.

Nous pourrons vous adresser le tableau détaillé sur simple demande par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MARCHE DE NOEL ET ANIMATIONS DANS NOTRE COMMUNE

MARCHE DE NOEL ET ANIMATIONS DANS NOTRE VILLE : PEUT MIEUX FAIRE !

L’article ci-après constitue une critique positive et constructive en vue de nous améliorer…

Nous sommes désolés mais lorsqu’on parle de « Marché de Noël », on parle d’une véritable fête avec des déambulations dans la ville et dans les rues, des chalets en bois, des décorations, des produits variés et divers et surtout on amplifie la portée en animant toute la ville avec les rues, les maisons et les commerces décorés et animés !

Depuis plusieurs années, le maire se cantonne à installer des commerçants dans la halle couverte Ferry, qui est très froide question ambiance, et il a commencé, l’an dernier, à installer 3 ou 4 chalets en extérieur.

Encore une fois nous sommes désolés mais « cela fait pauvre ou cheap » surtout pour une commune avec 38.000 habitants, la 4ème en Essonne et la 215ème en France !

Pourquoi la patinoire achetée environ 120.000 € il y a quelques années est t’elle en train de pourrir sur un parking au lieu d’être installée sur la place ? Pourquoi les commerces de notre commune ne sont t’ils pas associés à cette manifestation ? Pourquoi ne loue t’on pas des chalets et ne bloque t’on pas une rue complète afin de les installer ? Pourquoi nos nombreuses associations et nos différentes classes d’élèves et leurs enseignants n’ont t’ils pas été associés et chargés de proposer des animations ? Pourquoi un barnum chauffé avec un plancher n’accueillerait t’il pas des visiteurs pour manger (p.e. une tartiflette) et boire (p.e. du vin chaud ou un chocolat ? Pourquoi de nombreux sapins, de la moquette rouge et autres décorations ne simuleraient t’ils pas l’ambiance recherchée ? Etc.

Allez visiter les marchés de Noël aux alentours et dites-nous si « notre » marché de Noël arrive à leur hauteur ?

Problème de finances ? L’animation des journées des 7 et 8 a été confiée à la société extérieure JEFCA MUSIQUE pour un prix de 14.700 euros et il aurait dû être possible de se substituer à elle grâce à des bénévoles expérimentés et volontaires ! Non, c’est un problème d’imagination et de volonté…

Dans notre programme, nous avons prévu de faire revivre l’esprit de Noël car sans être nostalgiques, il y a des traditions qui mériteraient d’être sauvegardées, voire amplifiées pour enfin dynamiser notre commune. Et cela n’empêchera pas d’autres animations et festivités sur de nombreux autres thèmes !