Actualités

FINANCES DE NOTRE COMMUNE

FINANCES DE NOTRE COMMUNE

Un article du Parisien est consacré aux finances de la ville de MASSY.

Dans cette commune très dynamique la part des dépenses d’investissements représente 43% des dépenses de fonctionnement.

En moyenne dans l’Essonne, c’est 36%.

Vous ne serez pas surpris lorsque vous apprendrez qu’à Savigny-sur-Orge c’est seulement 25,33% ! Pour votre information, c’était encore pire depuis l’arrivée d’Eric MEHLHORN, maire, et de son équipe d’élus sans envergure : 20,9% en 2017, 11,58% en 2016 et 10,96% en 2015.

Eric MEHLHORN, maire, et son adjoint aux finances, Sébastien BENETEAU, sont fiers et ils s’auto-congratulent en disant que l’endettement de notre commune est très faible. C’est une lamentable erreur de raisonner de la sorte car il est entendu qu’un quelqu’un qui ne dépense pas et n’investit pas n’aura pas grand-chose à rembourser.

Marre de cette mauvaise gestion qui a entraîné un déclin terrible pour Savigny : investissons, améliorons l’efficience de gestion et créons de nouveaux services, empruntons puisque les taux sont bas, vendons une partie de notre patrimoine qui ne sert absolument à rien afin de financer des projets, etc.

Le rôle des élus qui dirigent et gèrent les collectivités n’est pas de thésauriser mais de dépenser à bon escient et avec efficience pour et dans l’intérêt des habitants. On ne leur demande pas de constituer un bas de laine inutile et non productif !

EMPLOYES MUNICIPAUX NON CONSIDERES

EMPLOYES MUNICIPAUX NON CONSIDERES ET MALTRAITES : POURQUOI CETTE OMERTA ?

Des agents d’entretien, animateurs et ATSEM sont toujours avec contractuels avec des contrats de 10 mois après plusieurs années de bons et loyaux services,

Des employés municipaux ayant été embauchés avec la gratuité de leur loyer en contrepartie de gardiennage d’un bien municipal doivent accomplir des heures de travail non rémunérées,

Les heures supplémentaires sont interdites ou elles sont réservées à certaines personnes, la pression sur les chefs de services est omniprésente,

Certains employés changent d’affectations sur le simple fait que leur chef ne les aime pas,

Des diplômes sont acquis, preuve d’une volonté de gravir les échelons et d’accéder à d’autres responsabilités, mais les postes correspondant ne sont pas créés,

Pourquoi cette omerta ? Par crainte de représailles du pouvoir autocratique et tyrannique de la pléthore de nouveaux responsables obéissants aveuglément au seul Maire, Eric MEHLHORN.

Car ne perdons pas de vue que c’est le Maire, seul, qui décide de tout et que rien ne se fait sans son accord et souvent sur ses consignes expresses!

Si quelqu’un se plaint, les représailles sont prêtes et personne ne se prive de le dire implicitement ou ouvertement.

Bref, vous avez tous compris que l’ambiance au sein des (NDLR de presque tous) services est très mauvaise, pour preuve le taux d’absentéisme ne cesse de croître du fait notamment du harcèlement et du climat !

Lorsque Bernard BLANCHAUD occupera les fonctions de maire, il s’empressera de nommer un conseiller municipal délégué qui sera en charge des relations avec les employés communaux et le devoir de réserve sera assoupli afin que les rancœurs explosent au grand jour.

Nous titulariserons les contractuels après une période d’essai, nous dédommagerons lorsqu’un avantage acquis sera supprimé, nous encouragerons et aiderons financièrement le passage de diplômes afin de pouvoir monter en grade et/ou se reconvertir, nous éditerons une revue interne et une autre externe qui sera distribuée régulièrement aux quelques 38.000 Saviniens, des boites à idées serviront à recueillir les bonnes pratiques et à améliorer le fonctionnement des services, des repas festifs seront organisés avec les familles, etc.

Nous ne sommes pas dans une société où la terreur doit l’emporter sur le respect des personnes et l’efficacité ! Nous nous efforcerons de tous travailler et collaborer ensemble dans le seul intérêt des saviniens.

DES NOUVELLES DE LA FAMILLE DES BOIS

DES NOUVELLES DE LA FAMILLE SAVINIENNE « DES BOIS »

Marie-José nous avait contactés, en septembre dernier, afin de nous faire part de sa situation mais surtout du manque d’action et de résultats de la part des institutions en charge de sa famille.

Depuis ce jour, nous ne sommes pas restés inactifs : relations régulières avec l’assistante sociale de la Maison Départementales des Solidarités (MDS) de JUVISY, avec la responsable de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) de l’Essonne, prise de contact avec les médias locaux, obtention d’un reportage et parution d’un article dans LE PARISIEN, intervention lors du conseil municipal de Savigny-sur-Orge, etc.

Tout ce remue-ménage a permis de susciter l’intérêt vis-à-vis de la situation précaire et dangereuse de cette famille juste avant l’arrivée de l’hiver et des grands froids.

Des associations (Mil’Pattes, Entraide et Solidarités 91) se sont manifestées et l’une d’entre elle a trouvé un logement F4 à Sainte-Geneviève-des-Bois.

Le loyer d’environ 500 € est payé par les 2 jeunes majeurs qui ont un emploi.

La réinsertion est entamée avec la cheffe de famille, Marie-José, qui a trouvé un travail de ménage et avec Michel qui recherche activement un emploi en rapport avec le travail de la terre et l’entretien des espaces verts. 

NOUS POUVONS ETRE FIERS DE NOUS ET DE NOTRE ACTION CITOYENNE !

 

EMPLOYES MUNICIPAUX PRECAIRES

EMPLOYES MUNICIPAUX PRECAIRES EN CDD DEPUIS 7,8, 11 ET 18 ANS

Il y a quelques semaines, nous vous informions sur le fait que des employés municipaux occupant les fonctions d’agents d’entretien, d’animateurs et d’ATSEM signaient chaque année un contrat à durée déterminée de 10 mois, du 1er septembre au 30 juin de l’année suivante.

Sur le principe, il n’y a rien à redire s’il s’agit de remplacer un agent contractuel en arrêt ou d’accomplir une action ponctuelle.

Le problème réside dans le fait que certaines personnes rencontrées ont déjà signé, pour l’une son 7ème contrat, pour d’autres le 8ème, le 11ème et c’est le pompon, pour une autre c’est le 18ème contrat.

Imaginez la précarité, l’absence de travail chaque année pendant les 2 mois de juillet et d’août), pas les mêmes couvertures et avantages sociaux, etc.

Le chantage à la non-reconduction l’année suivante empêche ces personnes de défendre leurs intérêts et leurs droits !

Que faire ? J’espère de tout cœur être élu maire fin mars prochain ou, à défaut, que celui qui prendra la place saura faire preuve de responsabilité en contractualisant toutes les personnes concernées !

La loi et les textes en vigueur précisent qu’un agent contractuel peut être recruté en CDD renouvelable mais, dans tous les cas, lorsque le total du nombre de mois travaillés atteindra 6 années, il faudra obligatoirement transformer le CDD en CDI.

 

CONTRIBUABLES ASSOCIES

CONTRIBUABLES ASSOCIES : MAUVAISES NOTES POUR SAVIGNY-SUR-ORGE

Association créée en 1990, elle est la première association civique non subventionnée de France avec plus de 350 000 membres.

Organisme d’intérêt général, Contribuables Associés a pour objet :

  • De mettre en œuvre les articles 14 et 15 de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : «  Tous les citoyens ont le droit de constater par eux-mêmes, ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée » et «  La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ».
  •  
  • D’informer les citoyens sur le système fiscal et la gestion des deniers publics,
  •  
  • - D’encourager un esprit d’économie dans les dépenses et services publics.

Contribuables Associés est une association qui agit pour VOUS !

Notre leitmotiv est la chasse aux gaspillages et la maîtrise de la dépense publique ! Nous luttons avec acharnement contre l’oppression fiscale, la gabegie de l’Etat et des collectivités, et pour une gestion économe de l’argent public, l’argent de nos impôts !

  • Des élus sous surveillance

Nous faisons en permanence pression sur le gouvernement, les parlementaires et les élus locaux pour un bon usage de l’argent public. Sans nous il n’y aurait pas de contre-pouvoir et les dérives seraient pire,

  • Une gestion en bon père de famille,
  • Nous sensibilisons les Français à la bonne gestion de l’argent public et encourageons un esprit d’économie dans les dépenses publiques. Nous luttons contre la bureaucratie : pour une simplification administrative et des prélèvements obligatoires équitables, transparents et faciles à comprendre. En bref, Contribuables Associés a à cœur de défendre les intérêts des contribuables : vos intérêts !

SAVIGNY-SUR-ORGE : l’analyse des données et des comptes de notre commune donne les notes de 2/20 pour notre santé financière et également 2/20 pour la pression fiscale exercées sur les Saviniens. L’autofinancement, les couts fixes et l’endettent obtiennent un tout petit peu plus que la moyenne.

Un expert commentera et il fournira les explications lors de notre prochaine réunion publique programmée le 16/01/2020.