Actualités

Hausse de la taxe foncière par le Conseil départemental

Les avis d’impositions pour les propriétaires sont en train d’arriver,

QUE CONSTATEZ-VOUS ?

+29% par le DEPARTEMENT

NONcar c’est injustifié !

Il faut arrêter de tout mettre sur le dos des prédécesseurs, ce n’est pas ce que les habitants veulent entendre :

« Ce n’est pas nous, ce sont eux avant… ». Cette défense est infantile et non constructive.

Auparavant, il y avait 16 élus dans l’opposition (UMP, UDI, DVD) qui sont maintenant aux affaires :

ne faisaient t’ils rien et ne contrôlaient t’ils pas les actes et les décisions, tout en étant indemnisés ?

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL NOIE LE POISSON AVEC SA COMMUNICATION TRES COUTEUSE ET IL TENTE DE FAIRE CULPABILISER LES ESSONNIENS EN LEUR PRECISANT QUE C’ETAIT LA SEULE SOLUTION

D’accord pour constater que les DGF diminuent mais cela est connu et pris en compte depuis longtemps.

La preuve, l’excédent 2015 est de 35 M€ par contre, les dépenses de fonctionnement ont trop peu diminuées.

IL ETAIT POSSIBLE DE FAIRE DIFFEREMMENT

  • Réduire les frais de fonctionnement : la fondation IFRAP estime l’économie à 220 M € par an en Essonne,

  • Se recentrer sur les seules compétences obligatoires,

  • Diminuer l’indemnisation des élus et ne pas embaucher des chargés de missions pour assister les élus cumulards,

    (NDLR : p.e. le Maire de Savigny-sur-Orge a 4 mandats : Maire, VP de l’EPT12, VP du CD91, conseiller Métropolitain et il ne peut pas tout faire seul)

  • Se séparer du patrimoine foncier qui coute extrêmement cher en fonctionnement et qui n’est pas indispensable,

  • Ne pas faire cadeau aux communes de 22 M € à travers un plan de relance car « on ne doit pas dépenser l’argent que l’on n’a pas » et c’est une mauvaise gestion des deniers publics (NDLR : principalement pour les communes « riches » ).

    ALLONS-NOUS NOUS LAISSER FAIRE OU BIEN VOULONS-NOUS NOUS FAIRE ENTENDRE ?

AGIR POUR DEVELOPPER LE COMMERCE (Affiche)

Constat : le tissu commercial se porte mal à SAVIGNY-SUR-ORGE : tous les commerces ne sont pas représentés, il n’attire pas de prospects, les Saviniens se rendent dans les communes voisines, le stationnement n’est pas organisé, rien n’est fait pour attirer et développer l’offre, aucune action de permet d’animer, de dynamiser et de promouvoir, etc.

 

Voici un exemple de ce qui pourrait être fait pour un cout dérisoire (inférieur au prix

d’un repas que le Maire prend dans un restaurant à WISSOUS, même pas à SAVIGNY)

et que le Président propose depuis plus de 2 ans à l’adjointe en charge du commerce :

 

 

Le marché alimentaire du dimanche matin sur la place Davout n’attire qu’une très faible partie des habitants alors qu’il est bien achalandé, les différents commerces à proximité complétant l’offre. La principale raison est que le stationnement est très compliqué et cela est décourageant :

 

Pourquoi ne pas afficher que le stationnement est gratuit pendant 3H dans le parking souterrain tous les dimanche matins ?

La réponse ne m’a jamais satisfait :

« tu dois savoir que nous n’avons pas d’argentpour acheter des panneaux ! ».

Un panneau c’est 40€. En outre, chaque dimanche l’adjointe stationne sur le parvis de la place Davout et elle n’est, de ce fait, pas concernée.

 

Autre suggestion faite auprès de la Déléguée en charge de l’évènementiel et des animations :

 

Pourquoi ne pas autoriser les associations à organiser, tous les dimanches matin sur

la place Davout, des démonstrations, des cours, des spectacles, des animations, etc.

 

 

La réponse ne me satisfait pas : « le plan Vigipirate ne nous le permet pas !  »

 

OU SONT LA COMPETENCE, LA VOLONTE, LE DYNAMISME ET LA RESPONSABILITE ?

Régie des transports municipaux

La ville dispose d’une régie autonome avec les principales particularités suivantes :

  • Le responsable de la régie dispose du diplôme « Capacité » permettant « d’organiser des transports » ; pour information seules deux autres personnes en disposent en Essonne !
  • La régie prend en charge en charge :

-        Les transports des personnes

-        Les opérations d’entretien et de petites réparations des quelques 100 véhicules composant la flotte des véhicules municipaux

-        Les prestations liées à l’exploitation du parking Davout.

  • Les ressources de la régie sont les suivantes :

-        Subventions de la municipalité en fonctionnement et en investissement,

-        Recettes de fonctionnement pour des transports scolaires réalisés en sous-traitance d’une entreprise attributaire du marché en Essonne.

  • Les moyens matériels sont les suivants :

-        5 autocars,

-        7 minibus,

-        1 voiture de service.

  • Les moyens humains sont les suivants :

-        1 responsable

-        7 chauffeurs,

-        2 mécaniciens,

-        Le personnel affecté au parking Davout.

Lorsque Bernard BLANCHAUD était délégué aux transports et au plan local de déplacements, il avait milité pour développer les services afin d’augmenter les ressources financières.

Il avait notamment proposé :

  • De louer les autocars avec chauffeurs et les minibus sans chauffeurs aux associations de la Ville mais également des villes voisines,
  • De recruter des chauffeurs vacataires pour accomplir les nouvelles missions,
  • D’augmenter les transports scolaires en sous-traitance : ceci a été fait ce qui a permis, à ce jour, une recette supplémentaire d’environ 100.000€,
  • De limiter le nombre d’enfants inscrits pour les opérations de transports scolaires de la Ville. En effet de nombreux parents inscrivent leurs enfants par précaution mais n’utilisent pas les services ensuite. Une taxe est payée au STIF (géré par la Région) qui est calculée d’après le nombre d’enfants inscrits, taxe d’environ 50.000€. Cette taxe est supportée par l’ensemble des contribuables Saviniens puisque les transports sont gratuits.
  • De proposer aux autres villes voisines d’effectuer certains de leurs transports scolaires et autre transports,
  • De proposer aux autres villes voisines d’effectuer l’entretien et la maintenance de leurs véhicules municipaux.

Pour information, la ville a acquis 2 nouveaux autocars qui sont conformes à la nouvelle norme EURO 5. J’avais proposé que nous communiquions à ce sujet, par exemple en collant des stickers afin que les Saviniens aient conscience que nous agissons pour la protection de l’environnement.

J’avais également proposé que les 2 autocars qui avaient été remplacés faute de ne pas pouvoir les équiper avec des ceintures de sécurité soient vendus aux enchères. En effet, d’autres Pays sont demandeurs car ils ne disposent pas des mêmes normes.

Aujourd’hui encore la régie coute et cela a un impact sur la fiscalité locale alors que des solutions existent pour améliorer la rentabilité du service. 

Commémoration du 8ème anniversaire du décès de Jean MARSAUDON

Le dimanche 18 septembre dernier, c’était le 8ème anniversaire du décès de feu Jean MARSAUDON, Maire de SAVIGNY-SUR-ORGE et Député de la 7ème circonscription de l’Essonne.

Quelques personnes dans l’entourage du Maire, Eric MEHLHORN, ont été prévenues de l’organisation d’une commémoration, d’abord au cimetière puis devant la stèle qui se trouve dans la cour de l’hôtel de Ville.

Est-t ‘il normal et concevable, voir légal, qu’une commémoration engendrant des frais (services pour l’organisation et la gestion, Police municipale pour la surveillance) ainsi également qu’un cout avec l’achat de fleurs et de gerbes n’ait pas donnée lieu à une communication envers les habitants et également envers l’ensemble des élus ?

Le Président s’y est rendu car une personne invitée l’avait prévenu 24h auparavant mais, sinon, cette commémoration aurait été passée sous silence.

Tous les Saviniens qui demeurent depuis plus de 8 ans dans la commune connaissaient feu Jean MARDAUDON, et beaucoup l’appréciaient…

Le Président avait côtoyé durant de nombreuses années Jean MARSAUDON et, ensemble, ils avaient œuvré pour le sport et pour le monde associatif dans notre Ville et, de ce fait, pour l’intérêt général.

Il est vil et honteux qu’un petit nombre de personnes initiées s’accaparent sa mémoire en espérant récupérer l’amitiés de ses fidèles ainsi que leurs bonnes grâces !

Cette commémoration que certains ont voulu « privatiser » ne doit pas être rendue possible à l’avenir d’autant plus si de l’argent public est dépensé à cette occasion.

Pitoyable…

 

Comptes 2015 insincères et hausse de la fiscalité locale 2016 : suite

Le Maire n’a pas utilisé la totalité de l’excédent 2014 (environ 1,5 M€), il prend note d’un excédent pour 2015 de 1,9 M€, il pourra compter sur la hausse de 19,6% de la taxe foncière en 2016 soit environ 1,8 M€ et il pourra également compter sur l’excédent de 2016.

Rappelons également que la fermeture du centre de La Savinière avec le licenciement de nombreux agents produira ses effets de réductions des frais de personnel dés 2017 (NDLR jusqu’en 2017 la Ville doit payer des frais équivalents la 1ère année et 2 fois supérieurs la 2ème années correspondant aux montant des salaires du personnel qui n’a pas retrouvé de travail).

Tout cela pour expliquer que le Maire est en train de constituer un véritable « trésor de guerre » sur le dos des Saviniens car, pour l’instant, rine ne bouge dans la Ville.

Laissez-moi vous conter une histoire vécue :

« Lorsque j’ai été élu fin Mars 2014, j’ai été rapidement convié à assister à une séance de formation des élus.

Le formateur et le Maire ont très sérieusement expliqué à l’ensemble des élus de la majorité quel serait le calendrier des 6 prochaines années de notre mandat :

  • Les 3 premières années (2014-2015-2016) nous ne ferons rien sans rien dépenser ; par contre, nous pourrons prendre des mesures impopulaires car les Saviniens auront totalement tout oublié lorsque le problème de notre réélection se posera dans 6 ans !
  • La 4ème année (2017) nous saupoudrerons et nous ferons divers petits chantiers et actions,
  • La 5ème année (2018)  nous travaillerons sérieusement et nous établiront des projets importants,
  • La 6ème et dernière année(2019) nous réaliserons tous nos projets et nous les inaugureront  avant notre réélection début 2020.

A un autre moment de la journée, le formateur a expliqué aux adjoints qu’il leur faudra déléguer. Il leur a posé la question suivante : « lorsque vous déléguerez et que vous constaterez que le travail est mieux  fait par la personne que si vous l’aviez fait vous-même, cela vous encouragera t’il à poursuivre et à intensifier ? Deux adjoint se sont immédiatement insurgé et ils ont hurlé « jamais de la vie »… Je vous laisse deviner qui cela peut être : il s’agit d’une femme et d’un homme qui n’ebn sont pas à leur premier mandat.

Pour en revenir au sujet principal, le Maire et son équipe vont donc attendre 5 ans pour construire une maison médicale, une maison des association, une salle polyvalente, réhabiliter le cinéma, etc. alors que rien n’empêche que tout soit réalisé sans attendre.

Cela veut également dire que si des électeurs votent à nouveau pour cette équipe en 2020, ils devront attendre 2026 pour voir les principales nouvelles promesses de campagne exaucées.