Actualités

MEDECINS GENERALISTES

MEDECINS GENERALISTES A SAVIGNY

Nous avons déjà écrit précédemment deux articles sur ce même sujet que vous pouvez relire :

  • 15/01§2020 Aide à l’installation de médecins et de professionnels
  • 13/09/2019 Désert médical à Savigny-sur-Orge

Nous avons rencontré un médecin généraliste installé dans notre commune depuis très longtemps et qui pense partir à la retraite dans peu de temps, ce qui est malheureusement le cas de nombreux médecins.

Il n’est absolument pas d’accord avec les conclusions de l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour les raison suivantes :

  • L’annuaire AMELI recense 30 médecins généralistes mais en réalité ils ne sont que 19.Parmi ces 30 médecins plusieurs sont à temps partiels,
  • En effet les médecins qui n’exercent plus ont la possibilité de garder leur statut et c’est le cas dans notre commune.
  • Le classement de Savigny en Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) masque le terme « désert médical »,
  • L’ARS a permis à 2 médecins généralistes d’ATHIS-MONS de venir s’installer à SAVIGNY-SUR-ORGE mais ce qui enrichit l’un appauvrit l’autre,
  • Le système d’aides financières n’est pas « la » solution,
  • Le principe qui consiste à créer un centre de santé municipal avec l’embauche de médecins qui seront des employés municipaux n’est pas bon car cela reviendrait à pratiquer une médecine d’Etat.

Le départ programmé à la retraite méritée des médecins généralistes âgés de Savigny va survenir prochainement et la filière de formation ne pourra produire assez de diplômés !

Les jeunes médecins rêvent et ils aspirent à avoir une vie privée avec leurs familles et pour leurs loisirs. Ils ne veulent plus accomplir environ 60 heures par semaines comme leurs prédécesseurs et se limiter aux alentours de 35h. Ils ne veulent pas accomplir les tâches administratives qui sont de plus en plus nombreuses.

Que comptons-nous faire pour notre commune une fois que nous aurons été élus et que nous dirigerons la mairie ?

  • Mettre en place rapidement un groupe de travail qui sera composé de l’ensemble des professionnels de santé de notre ville car tous sont concertés et impactés. Recensement de toutes les pistes, définition d’un cahier des charges pour la création de locaux commun adaptés, etc.
  • Organiser une réunion publique sur ce thème en faisant venir des experts de l’ARS, du Ministère de la santé et de l’Ordre des médecins,
  • Créer un centre de télémédecine avec des infirmières,
  • Encourager et aider le regroupement de professionnels de santé afin qu’ils mutualisent l’accueil, la facturation, le ménage, etc. afin d’attirer les jeunes,
  • Négocier avec une mutuelle et la proposer aux Saviniens,
  • Rechercher, et acquérir si nécessaire, un local et l’aménager avant de passer des annonces pour faire venir des professionnels de santé, même à l’étranger (il existe une entreprise spécialisée qui possède un fichier des médecins souhaitant s’établir en France : Portugal, Roumanie, etc. )
  • Développer en collaboration avec le corps médical « sport & santé » et rechercher l’aide départementale
  • Financer par exemple 500€ /mois un étudiant en 5ème année de médecine pendant 3 ans contre son engagement par contrat de même durée minimum de s’implanter à Savigny
  • Organiser des conférences sur le thème de la santé, de la prévention, de l’hygiène, etc.
  • Embaucher des médecins qui auront le statut d’employés municipaux et les installer dans plusieurs maisons de santé que nous créerons quitte à acquérir des pavillons et/ou des locaux dans des immeubles.

Cette liste n’est pas limitative et nous serons preneurs de toutes les idées, pistes et suggestions que les Saviniens nous feront part.

SERVICES POUR LES SAVINIENS

SERVICES POUR LES SAVINIENS : LA MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT

Hasard du calendrier mais sans rapport avec les articles précédents.

Tous les habitants de SAVIGNY-SUR-ORGE ont la possibilité de s’y rendre gratuitement afin de connaitre leurs droits et obligations, avoir une information juridique sur un domaine précis ou connaître la procédure à engager dans différents domaines :

  • Droit de la famille,
  • Droit pénal,
  • Droit du travail,
  • Droit de la consommation,
  • Droit du logement,
  • Droit des étrangers

Des juristes vous reçoivent, une greffière vous informe, des avocats et des notaires peuvent être consultés (sur RV), un écrivain public vous aide, des assistantes sociales et des conseillères en économie sociale et familiale vous reçoivent, etc.

La structure traite également de la résolution à l’amiable des conflits et elle fait de l’aide aux victimes.

Coordonnées : MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT (MJD) – 4, avenue François Mitterrand – 91200 ATHIS-MONS – Tél. 01.69.57.82.80

Les locaux se trouvent sur la N7 non loin de la Pyramide.

DEUX SUJETS D'ACTUALITE

DEUX SUJETS D’ACTUALITE

  • Les séniors de 65 ans et plus ont la possibilité de s’inscrire au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Une carte plastifiée leur est délivrée grâce à laquelle ils vont pouvoir se rendre et participer à des évènements et manifestations : repas des séniors, après-midis dansants, etc.

Or, la nouvelle carte est nominative mais la photo n’est plus obligatoire.

Sans penser à mal, qu’est-ce qui va empêcher des personnes de prêter leur carte à des séniors ne demeurant pas à Savigny-sur-Orge alors que ce sont nos impôts locaux qui financent les actions ?

Nous ne pensons pas qu’à l’entrée, on va leur demander de présenter une pièce d’identité mais, si tel est le cas, nos craintes disparaîtront d’elles mêmes.

Certains se rappellent peut-être de la gratuité du parking Davout, il y quelques années, pour tous les Saviniens qui en avaient fait la demande.

Que s’était t’il réellement passé ? Des Saviniens avaient donné leurs cartes d’accès à des amis habitant dans d’autres communes et ces derniers, cumulés aux Saviniens, allaient même jusqu’à occuper les emplacements des automobilistes ayant payé leur abonnement !

  • Les employés municipaux ont reçu des bons d’achats à l’occasion du Noël du personnel 2019 de la ville mais nous ne savons pas combien l’ont reçu parmi les quelques 500 employés.

D’après un commerçant qui est bénéficiaire de l’opération, les prix n’ont pas été négociés et il sera remboursé du montant exact figurant sur le bon d’achat : tant mieux pour lui !

Sur ce bon, figurent 10 commerçants et nos interrogations sont t les suivantes :

  • Est-ce que le choix et la sélection des commerçants ont été effectués en concertation et en accord avec l’association des commerçants Dynamic Savigny ?
  • Est-ce que tous les commerçants Saviniens ont été consultés afin de savoir si cela les intéressait, et pas seulement les adhérents de Dynamic Savigny  ?
  • Dans la négative, selon quels critères ont été retenus ces seuls 10 commerçants ?
  • Pourquoi les prix n’ont t’ils pas été négociés car, dans pareil cas, il peut sembler logique qu’un commerçant, qui va accueillir plusieurs dizaines voir centaines de clients parfois inhabituels et dont le chiffre d’affaires ne va pas forcément se limiter à seulement 32€, joue le leu et renvoie l’ascenseur en effectuant une petite ristourne à la mairie ?

ACTRACTIVITE DE NOTRE COMMUNE

ATTRACTIVITE DE LA VILLE

Nous venons d’apprendre que des chefs d’entreprises avaient choisi SAVIGNY-SUR-ORGE pour créer et implanter un complexe avec :

  • Hôtel
  • Restaurant
  • Epicerie fine
  • Bar

Afin de pouvoir acquérir le foncier nécessaire, il aurait fallu l’appui de la mairie.

Notre commune aurait pu mettre en place un « Plan de sauvegarde du commerce de proximité » et le faire approuver par le conseil municipal.

 Ainsi elle aurait pu prendre les arrêtés lui permettant d’exercer son « Droit de préemption commercial » qui s’explique ainsi :

« Toute cession de fonds artisanaux, de fonds de commerce ou de baux commerciaux intervenant dans le périmètre de sauvegarde du commerce de proximité, délimité par délibération du conseil municipal, peut faire l'objet d'un droit de préemption de la commune ou d'un établissement public de coopération intercommunale (EPCI), c'est-à-dire du droit de l'acheter en priorité pour le rétrocéder à un commerçant ou un artisan ».

Bernard BLANCHAUD avait expliqué cette démarche dés 2016 au maire et aux adjoints… mais rien n’y a fait !

Nous avons raté une belle occasion de pouvoir disposer d’un complexe qui aurait pu redynamiser notre commune. Aujourd’hui, sur le périmètre du projet, il y a un fast-food et un commerce fermé…

NOUVELLES AU SUJET DE LA BOULAGERIE LA SAVINIENNE

DES NOUVELLES AU SUJET DE LA BOULANGERIE LA SAVINIENNE

La responsable a été reçue par le Maire, Eric MEHLHORN, l’adjointe en charge du commerce, Réjane MALGUY, et une technicienne le 16 janvier dernier. Elle était venue avec une proposition illustrée et argumentée (NDLR notre projet) ainsi qu’avec sa pétition ayant recueillie plusieurs centaines de soutiens.

Les arguments concernant la baisse du chiffre d’affaires et les problèmes rencontrés par les clients pour stationner dans le quartier n’ont pas abouti à grand-chose de concret ni de rapide.

Voici les propositions qui lui ont été faites de vive voix puis par écrit :

« Nous vous informons avoir pris les dispositions nécessaires à l’étude des deux points suivants :

  • Le marquage en zone bleue des places se situant en face de votre commerce,
  • Le déplacement de l’arrêt de bus, en sollicitant la RATP sur la possibilité de reporter son installation en amont ou en aval de votre établissement afin de créer de nouvelles places de stationnement devant celui-ci. »

Et d’ajouter : « Nous vous saurions gré d’informer votre aimable clientèle que le parking en zone bleue situé à l’angle de l’avenue de la belle Gabrielle et de l’avenue du Vert Galant reste à son entière disposition ».

Les deux propositions formulées constituent une réelle avancée et une petite victoire pour celles et ceux qui se sont décarcassés. Une devrait pouvoir être mise en place rapidement (zone bleue) mais, par contre, la seconde va demander beaucoup plus de temps (RATP et Conseil départemental).

Quatre places seront mises en zone bleue avec l’espoir qu’ils n’oublieront pas d’indiquer une durée très courte afin de permettre des rotations fréquentes… CES 4 PLACES ETAIENT MENTIONNES DANS NOTRE PROJET !

Concernant le parking situé un peu plus loin, nous rappelons que du fait de l’absence d’une durée maximum (par exemple 10 mn pour certaines places et 30 mn pour d’autres), le code de la route s’applique et la durée maxi est de 1h30 mn ! Comment voulez-vous que des places se libèrent rapidement afin de permettre aux usagers des commerces d’y stationner ?

Nous préconisons que 2 zones soient constituées : 1 avec une durée maxi de 15 mn et 1 autre de 45 mn. En outre, nous préconisons de signaler que le stationnement sera libre entre 12h et 14h30 afin que les clients des restaurateurs ne soient pas verbalisés.

NOTRE ACTION N’A PAS ETE INUTILE ET NOUS EN SOMMES FIERS