Association Citoyenne Apolitique

Mouvement collectif de réflexion et d'initiatives Citoyennes
Unis et citoyens, l'urgence d'agir ...

Actualités archivées

Conteneur à ordures ménagères

Courant 2015, tous les foyers ont reçu une dotation de conteneurs.

A cette époque, la compétence appartenait à la C.A. Les Portes de l’Essonne (CALPE) qui avait lancé un marché pour les deux villes de Morangis et de Savigny-sur-Orge.

A cette époque, le Président, Bernard BLANCHAUD, était un élu communautaire et comme au sein de notre Ville, il s’intéressait à tout et tout l’intéressait.

En se penchant sur l’étude de ce marché, il a constaté quelques problèmes et disfonctionnements  qu’il avait immédiatement signalés aux services en charge de la CALPE :

  • Pourquoi chaque foyer est t’il libre de décider de la taille des conteneurs qu’il souhaite ?
  • Pourquoi les conteneurs sont t’ils livrés et déposés sur le trottoir ?
  • Pourquoi certains foyers ne sont pas livrés en même temps que les foyers autour ?
  • Etc.

Mais, et surtout, c’est le montant du marché qui m’est apparu « effarant » lorsque j’ai pu disposer du prix des conteneurs ainsi que des quantités commandées par les particuliers.

Ainsi :

  • Phase 1 : Enquête de conteneurisation pour un cout de 113.917,50 HT soit 125.309,25 TTC
  • Phase 3 : Livraison des bacs et des documents d’informations pour un cout de  190.869,00 HT soit 209.955,90 TTC

Mes recommandations, à l’époque’ étaient les suivantes :

  • Arrêter le marché – qui venait à peine d’être attribué - le temps de demander des précisions sur la décomposition des prix des phases 1 et 3 ci-dessus,
  • Faire, nous-mêmes, le recensement des besoins en conteneurs  à partir des déclarations des taxes d’habitations (nombre de personnes et de pièces du logement),
  • Stocker dans notre dépôt les conteneurs,
  • Recruter des jeunes sans emplois et/ou des chômeurs en fin de droit afin d’assembler les roues et de coller les étiquettes,
  • Livrer nous-mêmes les conteneurs.

Nous aurions, ainsi économisé la somme astronomique comprise entre 200 et 250.000 € !  

J’ai averti Eric MEHLHORN, le Maire (NDLR parmi ses éléments de réponse, il  y avait eu : et la formation des employés afin de monter les roues et de coller les étiquettes ? Y as-tu pensé ?) ainsi que Robin REDA, le Président de la CALPE. Ils m’ont certifié qu’il n’y avait rien à redire même lorsque je leur ai rappelé que l’entreprise attributaire aurait été condamnée, il y a plusieurs années, pour des faits reprochables.