Association Citoyenne Apolitique

Mouvement collectif de réflexion et d'initiatives Citoyennes
Unis et citoyens, l'urgence d'agir ...

Actualités archivées

Un bus pour desservir la parc municipal des sports

Nous constatons et nous déplorons que les idées, suggestions et propositions que chacun d’entre nous a ou peut avoir ne peuvent pas éclore dans un système aussi fermé et arbitraire que celui que le Maire et son équipe ont mis en place. Je ne résiste pas au fait de dévoiler mes idées, suggestions et propositions quitte à ce qu’elles soient reprises et, au contraire, non seulement je me sentirais flatté mais ce serait un signe d’intelligence constructive.

Numéro 2 : Bus pour desservir

le Parc municipal des Sports

Un équipement sportif tel que le notre est exceptionnel tant il offre

des possibilités nombreuses avec pas moins de 20 pratiques de santé

et sportives différentes !

OR LE PROBLEME EST CELUI DE L’ACCES, DU STATIONNEMENT ET

DE LA SECURITE AUX ABORDS

Il s’agit d’une importante artère de transit que les habitants des communes situées plus au sud empruntent matins et soirs ; de nombreuses chicanes et de très nombreux dos d’ânes nuisent à la fluidité ; la trop faible capacité du parking est vite atteinte avec les dirigeants, éducateurs et sportifs ; l’absence de places réservées aux déposes-minutes obligent les parents et accompagnateurs à stationner sur la voie ouverte ; la circulation a vélo est risquée ; etc.

Comment font les enfants et autres pratiquants qui ne disposent pas de moyens de transport ?

UNE LIGNE DE BUS ne résoudra pas tous les problèmes car, en plus, il faudrait créer un second parking sur l’esplanade devant le mur de pelote basque + créer de nombreuses places de déposes minutes.

MAIS TOUT CELA EST ENVISAGEABLE et DOIT ETRE ENVISAGE A COURT TERME

Piscine éphémère

Nous constatons et déplorons que les idées, suggestions et propositions que chacun d’entre a ou peut avoir se peuvent éclore dans un système aussi fermé et arbitraire que le Maire et son équipe ont mis en place.

Je ne résiste pas au fait de dévoiler mes idées, suggestions et propositions quitte à ce qu’elles soient reprises et, au contraire, non seulement je me sentirais flatté mais ce serait un signe d’intelligence.

Numéro 1 : Piscine éphémère

Un équipement aquatique répond à plusieurs besoins

mais j’en pointerai deux :

  • L’apprentissage de la natation,

  • Le loisir, les divertissements et les activités sportives.

J’ai procédé à une étude avec des spécialistes et je soumets l’idée suivante :

  • Location pendant 3 mois, juin, juillet et août de bassins démontables hors sol,

  • Aménagement dans un gymnase dont le sol ne craint pas les éclaboussures, par exemple celui du COSOM, avec l’avantage de disposer de vestiaires et de la fermeture la nuit,

  • Emploi de nos éducateurs sportifs municipaux disposant des diplômes adéquates et/ou recrutement de maîtres nageurs vacataires,

  • Détermination de créneaux pour apprendre à nager, pour se divertir (surtout pour les enfants ne partant pas en vacances) et pour des activités de santé ou sportives (je pense aux Saviniens en nocturne),

  • Concernant le financement de cette opération, j’ai des solutions concrètes à proposer.

QU’EN PENSEZ-VOUS ? QU’EST-CE QUI NOUS EMPECHE DE LE FAIRE ?

Problèmes de la vie quotidienne

En 2015, le Maire et son équipe ont institué le principe de réunions mensuelles dans les quartiersà raison d’une réunion par an. Le Président a assisté à plusieurs d’entre elles

et voici le constat :

  • Il s’agit de simples réunions d’informations et absolument pas de Conseils de quartiers telles que le système démocratique local le définit afin de faire participer les habitants à la vie et au développement de leurs quartiers,

  • Les participants posent leurs questions pendant les ¾ du temps (NDLR : il aurait été plus constructif de recenser les questions auparavant afin d’apporter les réponses concrètes et d’en débattre),

  • Le Maire et quelques adjoints (NDLR : très peu sont présents) qui n’en ont pas eu connaissance préalablement n’apportent aucune réponse concrète et ils promettent d’étudier la question et d’apporter la réponse (NDLR : comment puisque les coordonnées des participants ne sont pas notées, peut-être dans un an à l’occasion de la seconde réunion dans le quartier).

Grâce à ce stratagème le Maire estime qu’il a donné satisfaction à la population :

IL N’EN EST RIEN !

Les Saviniens rencontrent des problèmes au quotidien et, généralement, ils ne savent pas comment les signaler ni auprès de qui. Le Maire ayant divisé la commune en quartiers, il a désigné des élus qui sont les référents auprès des habitants. Je propose que chaque Savinien signale les problèmes qu’il rencontre et les dysfonctionnements qu’il constate en contactant son élu référent qui s’est déclaré volontaire pour traiter et répondre aux questions :

                 Secteur « MAIRIE » : Marie-Lucie CHOISNARD                      « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « Ferdinand BUISSON » : Alexis TEILLET                   « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. » 

                 Secteur « Aristide BRIAND » : Catherine CHEVALIER             « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « Jules FERRY » : Sylvie LAIGNEAU                           « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « CHAMPAGNE » : Claude FERREIRA                         « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « KENNEDY » : Franck BOUZIN                                    « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « CHATEAUBRIAND » : Guilène DESIREE                  « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « GRAND-VAUX » : Mathieu FLOWER                         « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »

                 Secteur « LES GATINES – CLAIR VILLAGE » : en attente car l’élu référent a démissionné

NB : il serait utile que l’association soit mise en copie de toutes les demandes puis des éventuelles réponses obtenues

Petit bilan du Maire et de son équipe

2014 : Le Maire, Eric MEHLHORN, ne fait rien et il donne des consignes de ne rien faire car "il n'y
a plus d'argent" d'après lui ! Le problème c'est qu'il a transféré tout l'excédent du budget de
fonctionnement au budget d'investissment et que les élus et les services ne peuvent plus rien faire.
2015 : Le Maire, Eric MEHLHORN, et son équipe majoritaire contrainte et forcée car menacée,

votent la fermeture du centre de vacances de La Savinière et de la halte garderie, la suppression du service

dénommé "Sports-Vacances" et d'un repas festif pour les Séniors, ainsi que la baisse de la
subvention de la MJC.
Commentaires : La Savinière aurait pu rester ouverte à condition qu'Eric MEHLHORN prenne la
Présidence de la CALPE au lieu de la laisser à un jeune étudiant sans expérience ! Le centre  
aurait pu être mutualisé au service des 5 communes de la CALPE ! La halte garderie a été fermée car il
croyait que le futur RAM la remplacerait ! La MJC a été condamée car "c'est un repaire de communistes"
Puis le Maire, Eric MEHLHORN, a fait voter la baisse des subventiuons aux associations sportives
qui en ont le plus besoin pour augmenter les subventions des associations qui n'en ont pas exprimé
le besoin : moins pour le football, le rugby, le handball, etc. et plus pour Savigny Fitness Danse
et le tennis par exemple.
2016 : le Maire, Eric MEHLHORN, et son équipe majoraire diminuée de 3 élus qu'il a démissionnés,
votent l'augmentation injustifiée des taxes foncières en 2016 et des taxes d'habitations pour 2017
en mentant ouvertement et consciemment aux élus et aux habitants. Peu de temps après, ils
annoncent un excédent sans précédent de +3,5M€ en prétendant qu'ils sont surpris !!!
MOINS DE SERVICES ET PLUS D'IMPOTS, EST-CE RELLEMENT SUPPORTABLE ?
EST-CE QUE C'EST CELA QUE NOUS VOULONS POUR NOTRE VILLE ?

Lors d'un séminaire en début de mandat, le Maire et le formateur nous ont précisé : "Pendant les 3 premières années, vous ne ferez

rien

et nous prendrons les décisions impopulaires car elles seront vite oubliées. La 4ème nous saupoudrerons. La 5ème nous établirons

les projets et la 6ème nous les réaliserons et nous les inaugurerons : ainsi nous serons réélus car les Saviniens ont la mémoire courte".

Gestion des ressources humaines

Les collaborateurs et les employés communaux sont des personnes de valeur qui permettent à notre ville de fonctionner. Leurs savoir-faire, compétences et expériences devraient être de véritables atouts pour notre commune !

OR, QUE CONSTATE T’ON ? Après avoir vécu « sous la terreur et la tyrannie » ou avec du favoritisme particulier, ils sont désormais livrés à eux-mêmes sans directives et sans objectifs… Mais surtout, leurs idées, suggestions et propositions ne sont pas prises en comptes. La valeur ajoutée qu’ils pourraient apporter à leurs actions ne profitent pas à la commune et aux Saviniens. Que fait t’on de l’intelligence collective ?

Quelques exemples :

  • La Responsable du Centre Technique municipal est partie faute de considération,

  • La Responsable des Services Financiers est mise à l’écart sans motifs sérieux,

  • Le Responsable de la Voirie fraîchement recruté vient de partir,

  • La Directrice des Services Techniques vient de demander sa mutation,

  • La Responsable d’un Service ne plait pas à l’adjoint, elle est mutée,

  • Untel vit avec untel ou il est l’ami d’untel, on le brime,

  • Certains demandent à adapter les horaires en fonction de la météo, on leur refuse sans raison. Etc.

Cette situation est le strict reflet de ce qui se passe au niveau de l’exécutif : pas de concertation, pas de vision prospective, pas d’objectifs précis ni de feuilles de route, pas de recherche d’un consensus, pas de méthode participative, pas d’informations, etc.

JUSQU’OU IRA LE GACHIS ET NOUS EMMENERA L’INCOMPETENCE

DE CERTAINS ?