Association Citoyenne Apolitique

Mouvement collectif de réflexion et d'initiatives Citoyennes
Unis et citoyens, l'urgence d'agir ...

Actualités archivées

Questions orales au Maire CM du 18 nov 2016

A l’occasion du Conseil municipal du18 novembre dernier, le Président a envoyé les plusieurs questions orales au Maire ; voici les énoncés ainsi que les réponses apportées par le Maire :

Question orale N°1 traitant de la résolution des problèmes de la vie quotidienne des habitants du quartier

de Grand Vaux.

Mercredi 2 novembre dernier un incendie à priori criminel a ravagé la dernière grande surface de commerce

alimentaire du quartier de Grand Vaux. Les dégâts sont très importants et une réouverture n’est pas envisagée à

court terme.

Je me suis rendu sur place dès le lendemain afin de rencontrer les habitants. Ils sont très tristes et désemparés car ils

rencontrent maintenant d’extrêmes difficultés pour s’approvisionner.

A l’issue de notre dialogue, je demande les actions suivantes:

1. Etudier la mise à disposition des habitants d’une navette régulière afin que les habitants ayant des

difficultés pour se déplacer puissent se rendre dans une zone commerciale proche, par exemple à

Epinay-sur-Orge.

Il pourrait s’agir de la navette du SAM (Seniors Aide à la Mobilité) qui dépend du CCAS dans le cas ou

son planning le permettrait, ou de l’un des 6 minibus dont dispose notre commune qui pourrait être conduit

par des conducteurs bénévoles, ce que fait régulièrement la commune de Morangis par exemple.

2. Etudier, avec le service municipal en charge des marchés et avec le service similaire au sein de l’EPT

GOSB, la venue de plusieurs commerçants ambulants plusieurs fois par semaine dans le centre

commercial.

Il est de notre devoir de prendre en compte l’intérêt général et l’intérêt particulier des nombreux habitants du

quartier qui se trouvent toujours plus enclavés et isolés des zones commerciales.

Je demande que ces actions soient mises en œuvre concrètement et le plus rapidement possible par nos services.

Je demande la mise au vote de cette motion ou la lecture de cette question orale avec la réponse de Monsieur le

Maire.

Réponse du Maire : Il prend acte de la diminution de l’offre commerciale. Il a demandé aux services d’étudier la mise à disposition des habitants d’un moyen de transport personnalisé.

Commentaires : un des deux points est en phase d’étude par les services et rien concernant le second point.

Question N°2 traitant de la sécurité.

Deux pavillons ont été récemment cambriolés rue des Pervenches, et la période précédent les fêtes est souvent aussi une période de recrudescence de vols divers.

Pouvez-vous nous communiquer un bilan du système voisins vigilants, comprenant des chiffres précis : nombre de participants quartier par quartier, nombre d’affaires soulevées, déplacements correspondants de la Police Nationale, arrestations éventuelles en flagrant délit, affaires en cours ou résolues, etc.

En outre pourquoi le mode de publicité et d’informations sur la voie publique développé par le véritable système des voisins vigilants n’est-il pas repris compte tenu de son effet dissuasif?

Réponse du Maire : Aucun renseignements, chiffres et statistiques communicables car, apparemment, cela dépend du bon vouloir du commissaire.

Commentaires : Il serait utile de vérifier auprès du commissaire pourquoi absolument rien n’est communicable aors qu’environ 140 volontaires font parties du système ?

Question N°3 traitant des moyens financiers.

Tous les services planchent et travaillent sur l’élaboration de leurs plans pluriannuels d’investissements depuis plus de 11 mois. Est-il possible de nous les communiquer même s’ils ne sont pas encore définitifs, afin de ne pas nous mettre devant le fait accompli, sans aucune possibilité d’interaction constructive ?

Pouvez-vous nous communiquer le plan pluriannuel de gestion contrôlant et prévoyant les recettes et les dépenses de fonctionnement ?

Réponse du Maire : il précise que concernant le budget de 2017 il ne s’agit que de documents de travail qui ne seront pas communiqués. Tous les élus pourront en prendre connaissance à l’approche du prochain débat d’orientations budgétaires (DOB). Un PPI sera joint à cette occasion puisqu’il s’agit d’un impératif fixé par les textes.

Commentaires : il a confondu « pluriannuel » qui signifie « sur plusieurs années à venir » avec 2017 ! Donc il a répondu à côté et n’a absolument rien dit sur le Plan pluriannuel de gestion qui prévoit et anticipe les dépenses et les recettes pour les années à venir, ce qui permet de diriger une collectivité au même titre qu’une entreprise. Dans notre cas, nous dirigeons à l’aveugle ne disposant d’aucun tableau de bord et encore moins d’une comptabilité analytique afin de connaître les couts de fonctionnement de chaque service. Il faut dire que le Maire n’a pas remplacé le Directeur financier de la commune peu après son élection et qu’il a nommé un directeur adjoint qui n’a pas la formation, la compétence et l’expérience nécessaire ; il a également nommé un adjoint aux fiances de la Ville qui n’a absolument aucune compétence pour exercer cette charge mais qui est un responsable LR au niveau de l’Essonne.

Question N°4 traitant de la voiture de fonction du Maire

Monsieur le Maire, vous êtes également 11ème VP du CD91, en charge du patrimoine départemental, 9ème VP de l’EPT GOSB en charge de la voirie et des réseaux, et conseiller métropolitain, utilisez-vous le véhicule mis à votre disposition par la commune de Savigny sur Orge pour vous rendre sur différents sites dans le cadre de vos autres fonctions, et dans l’affirmative, compte ten, de la très grande étendue du territoire sur lequel vous êtes appelé à vous déplacer fréquemment et régulièrement, la commune facture-t-elle des frais de déplacements que les

instances susmentionnées ont l’obligation de régler ?

Si tel est le cas, pourriez-vous nous communiquer les montants mensuels facturés et perçus ?

Réponse du Maire : Concernant les déplacements extra communaux, il n’a pas pris l’habitude d’utiliser la voiture mise à ma disposition. En 2015, les frais de carburants de cette automobile se sont élevés à 1.150,00€.

Commentaires : Il parle ensuite du remplacement de cette voiture mais cela est hors sujet.

Les questions sont simples, précises, constructives et non polémiques et elles attendent des réponses concrètes.

Le Maire cache des choses car il ne répond pas précisément ou bien il n’a rien à dire sur différents sujets. C’est très regrettable et démontre, encore une fois, l’absence de transparence et une forme d’irrespect du droit à l’information de tous les élus et les Saviniens.

Renouvellement urbain du quartier de Grand Vaux

Le samedi 10 décembre, je me suis rendu au départ de la marche organisée par les services.

Le compte Facabook de la Mairie stipulait :

Grand-Vaux : penser les modes de déplacements de demain en sillonnant le quartier SAMEDI 10 DECEMBRE - 10h

Dans le cadre des études menées dans la préparation du projet de renouvellement urbain du quartier, la Ville et ses partenaires invitent les saviniens à venir participer au:« diagnostic en marchant », samedi 10 décembre à 10h.

... les participants à ce tour de quartier seront invités à échanger au sujet de leurs modes de déplacements et les perspectives de changements ou d'améliorations qui pourraient venir enrichir le projet

Etaient présents au démarrage

  • La Ville : le Maire Eric MEHLHORN (il est parti dés le départ), Nadège ACHTERGAELLE 1ère adjointe en charge (elle est partie en cours de route), Mathieu FLOWER adjoint à la démocratie locale (il habite dans le quartier) et Alexis TEILLET délégué en charge de la mobilité (il est parti dés le départ)

  • Les entreprises, architecte, bureau d’études, etc.

  • 2 habitants de la partie locative (qui sera réhabilitée)

  • 4 habitants de la copropriété

  • Des associations et des habitants d’autres quartiers

Pourquoi seulement 2 habitants ont répondu présents alors que leur avenir se joue en ce moment ?

Manque d’informations ? Absence d’une communication ciblée et efficace ?  

Si même les élus en charge, Nadège ACHTERGAELLE et Alexis TEILLET, ne se mêlent pas aux discussions et n’assistent pas à la totalité de l’action, il est certain que cela doit décourager les habitants.

Le thème était celui des transports, du stationnement, de la circulation de la continuité piétonne.

Aucun document n’a été fourni afin d’expliquer comment serait réalisé le passage sous les voies de la SNCF afin de se rendre à la future gare routière d’EPINAY ; alors qu’il s’agit d’un nouvel accès pour le quartier.

Personne, ni même Mathieu FLOWER pourtant représentant de la ville auprès du SIAHVY au même titre que le Président, n’a pensé à expliquer aux habitants qu’un cheminement piéton allait être créé le long de l’Yvette. Bernard BLANCHAUD a pris la parole afin d’expliquer.

Je comprends que les habitants rejettent toutes les initiatives mises en place par l’exécutif car il se sentent véritablement rejetés et laissés « dans leur coin ». ; et ce depuis de trop longues années.

Je me rappelle précisément des remarques qu’ils ont faites lorsque nous tractions à l’occasion des élections municipales : « On ne vous voit qu’à cette occasion car vous pensez avoir besoin de nos voix ! ».

Il fait dire la vérité et tout dire en ne cachant rien.

Ainsi, le délai de réalisation de cette rénovation devrait clairement être placardée : il s’agit d’un chantier qui va durer entre 10 et 14 ans !

Propreté urbaine et tri sélectif

Actuellement, dans notre commune, les corbeilles à déchets sont un modèle unique qui ne permet absolument pas le tri sélectif.

Le système de ramassage des déchets ménagers (ordures, emballages, papiers, verres, etc.) est effectué par les services municipaux.

Puisqu’il qu’il n’y a pas de possibilité pour que les habitants jettent leurs déchets dans des contenants adaptés et identifiés, l’ensemble du contenu d’une corbeille est placé dans une benne ; la benne sera emmenée à l’usine du SIREDOM à VERT-LE-GRAND.

Que se passe t’il là-bas ? Le contenu de la benne est t’il trié ? Je pense plutôt que l’ensemble est incinéré !

Un système alternatif a été mis en place depuis de nombreuses années qui consiste à aménager des corbeilles multiples qui permettent le tri sélectif par les habitants.

Le principe est celui-ci :

  • On aménage des corbeilles de différentes couleurs,

  • Chaque corbeille de couleur dispose d’une inscription expliquant quels déchets elle peut recevoir,

  • Les services municipaux passeront moins souvent puisque 3 corbeilles remplaceront une seule,

  • Les déchets seront ramassés séparément selon leur destination finale : ordures à incinérer, autres déchets à recycler et/ou à valoriser.

Le syndicat SIREDOM (2ème plus grand syndicat de France) auquel adhère notre commune pourrait prendre en charge la recherche du meilleur fournisseur et grouper les commandes des collectivités afin d’obtenir le meilleur prix.

Le traitement des déchets, leur valorisation et leur recyclage permettra de réaliser d’importantes économies qui seront répercutés afin de permettre une diminution du cout annuel de fonctionnement ; ce qui signifie également une baisse du cout pour notre ville et une baisse des impôts locaux équivalente.

Ce système pourrait également être mis en place dans l’ensemble des bâtiments communaux tels que écoles, gymnases, parc des sports, etc.

Qu’attend-on pour mettre en place un tel système ?

Marchés de Noël dans notre Ville

Le W.E. des 10 et 11 décembre, je me suis rendu sur le site du marché de Noël de notre ville.

Le constat est accablant !

A l’extérieur, aucun sapin de Noël et les quelques « minables » décorations de part et d’autre de l’entrée représente des elfes et des farfadets !

Manque à ce point de volonté et d’imagination ?

Un sapin coute moins cher qu’un repas du Maire au restaurant LE GRANGE AUX DIMES à WISSOUS et c’est « la » représentation de Noël pour tous les enfants du monde.

Réaliser des décorations sur le thème de Noël à partir de planches en bois peintes est d’une facilité déconcertante pour nos menuisiers municipaux très expérimentés et capables.

A l’intérieur, c’est du « déjà vu » sans grande nouveauté ni originalité. Bien entendu, il faut féliciter et remercier les exposants et commerçants car leurs présence est une grande satisfaction.

Quid de concours de dessins des enfants des écoles, d’atelier maquillage, de cours de décoration de la table du festin de Noël , de cours de bricolage afin de réaliser des cadeaux pas chers à offrir, de la présence d’un marchand de vins et spiritueux qui pourrait expliquer comment marier un vin à un plat, de cours de cuisine afin de réaliser une bûche de Noël, de spectacles organisés par les associations artistiques, etc.

Pourquoi la boite à lettres pour le Père Noël n’a pas été rapatriée de l’entrée de l’hôtel de ville où elle se trouve jusqu’au présent marché ?

Bref, il aurait été judicieux d’organiser, courant septembre une réunion avec les services concernés, les commerçants, les associations et les Saviniens prêts à s’investir.

Au lieu de cela, quelque chose qui nous laisse sur notre faim…

Que dire des 7.500 € payés à une société de CRETEIL afin de réaliser l’animation ? Que dire des 3.200 € donnés à une entreprise de BONDOUFLE afin d’assurer le support technique et la sonorisation ?

Je pense que cet argent aurait pu être économisé en grande partie en faisant appel à un élan citoyen de la part de tous.

Traitement des déchets et réduction de la ficalité locale

Le système de ramassage des déchets ménagers (ordures, emballages, papiers, verres, etc.) est sous-traité à une entreprise spécialisée.

Ce poste budgétaire coute une petite fortune à notre commune et, bien entendu, il est répercuté dans la taxe d’habitation que chaque Saviniens paye annuellement.

Un système alternatif a été mis en place depuis de nombreuses années qui consiste à aménager des points d’apports volontaires.

Le principe est celui-ci :

  • Des bornes sont aménagées au-dessus de cuves enterrées,

  • Les bornes sont multiples afin de trier les déchets à jeter,

  • Les particuliers font l’effort de se déplacer et d’aller déposer leurs déchets dans les bornes correspondantes.

Les avantages de ce système sont multiples :

  • Moins de nuisances puisque les camions d’enlèvement seront moins nombreux dans les rues tôt le matin,

  • Moins de camion signifie moins de bruit, moins de pollution et moins d’engorgement des rues aux heures de pointes,

  • Diminution importante de la facture de sous-traitance pour la collecte des déchets,

  • Réduction équivalente de la taxe d’habitation.

Le syndicat SIREDOM auquel adhère notre commune a mis au point un concept qui est duplicable dans chaque commune.

Des aménagements s’adressent aux résidences et aux grands ensembles et d’autres correspondent aux quartiers d’habitations pavillonnaires.

Des aides importantes permettent aux communes de réduire le cout.

Question : qu’attendons-nous pour mettre en place un tel système alors que des aménagements fleurissent dans la plupart des villes voisines ?

Il ne semble pas que le niveau de la fiscalité locale ni que la question du cadre de vie soit une préoccupation prioritaire de nos élus dirigeants, et c’est très dommage !